Vous n'êtes pas membre
Adhérer

Espace membre

Authentification
Actualités 

Recommandations sur la prévention et le traitement de l'ostéoporose cortico-induite

Karine Briot, Bernard Cortet, Christian Roux, Laurence Fardet, Vered Abitbol, Justine Bacchetta, Daniel Buchon, Françoise Debiais, Pascal Guggenbuhl, Michel Laroche, Érik Legrand, Éric Lespessailles, Christian Marcelli, Georges Weryha, Thierry Thomas

Publiés prochainement (2014) dans la Revue du Rhumatisme.

Sous l’égide de la section Os de la Société française de rhumatologie (SFR) et du Groupe de recherche et d’information sur les ostéoporoses (GRIO) en collaboration avec des sociétés savantes (collège nationaldes généralistes enseignants généralistes, Société nationale française de gastroentérologie, Société nationale française de médecine interne, Société de néphrologie) les recommandations sur la prévention et le traitement de l’ostéoporose cortico-induite publiées en 2003 par la Haute Autorité de santé (HAS) ont été actualisées. Un groupe de travail représentatif des spécialités médicales intervenant dans la prise en charge de ces patientes a élaboré ces recommandations à partir d’une analyse systématique de la littérature selon la méthode HAS. Ces recommandations sont destinées à tous les médecins amenés à prendre en charge des patients allant débuter ou recevant une prise prolongée de glucocorticoïdes (durée ≥ 3 mois) quelles que soient la dose et la maladie. Chez les femmes ménopausées et les hommes après 50 ans, les situations à haut risque de fracture justifiant d’un traitement sont antécédent personnel de fracture parfragilité osseuse après 50 ans ou T score bas (≤ −2,5 à au moins un site) ou âge ≥ 70 ans ou corticothérapieprolongée à fortes doses (≥ 7,5 mg/j d’équivalent prednisone pour une durée supérieure à 3 mois). Dans tous les cas, peuvent être prescrits les bisphosphonates ; le tériparatide peut être prescrit en première intention chez des patients à risque élevé de fracture mais n’est remboursé s’il existe au moins deux fractures vertébrales prévalentes. Chez les femmes non ménopausées et les hommes de moins de 50 ans,le risque de fracture est plus faible et la décision thérapeutique est individuelle. Ces recommandations ont pour but de clarifier la prise en charge pharmacologique de l’ostéoporose cortico-induite pour les médecins.

Voir les recommandations >>>

Annexes >>>

 

 

 

 

EULAR

Eular

Professeur Laure Gossec

La SFR est fière d’annoncer la nomination de notre candidate Professeur Laure Gossec, PU-PH dans le service de rhumatologie de la Pitié-Salpêtrière, comme Présidente du comité permanent « Epidémiologie » de l’EULAR.

Nous lui adressons nos plus sincères félicitations.

 

 

 


Eular

La SFR met à votre disposition l'agenda des évènements de l'Eular

Voir l'agenda Eular

 

 

 

Revue du rhumatisme

Revue du rhumatisme / Joint Bone Spine

Revue du rhumatisme Joint Bone Spine

Impact Factor : 3.329 (2016)
Organe officiel de la Société Française de Rhumatologie

Voir la Revue

 

 

 

 

Siège Social : 80, rue de l'Abbé Groult - 75015 PARIS - Tél. : 01.42.50.00.18 - Fax. : 01.42.50.10.68

Société Française de Rhumatologie
Siège Social : 80, rue de l'Abbé Groult - 75015 PARIS
Tél. : 01.42.50.00.18 - Fax. : 01.42.50.10.68