Vous n'êtes pas membre
Adhérer

Espace membre

Authentification
Actualités 

MISE EN GARDE CONCERNANT L'UTILISATION AU LONG COURS DU DICLOFENAC CHEZ LES PATIENTS AYANT UN ANTECEDENT CARDIOVASCULAIRE

La Société Française de Rhumatologie (SFR) souhaite attirer l’attention sur des études internationales récentes mettant en évidence une augmentation (modérée) du risque d’accident cardiovasculaire avec un anti-inflammatoire non stéroidien (AINS), le diclofenac*.

 

La Société Française de Rhumatologie (SFR) souhaite attirer l’attention sur des études internationales récentes mettant en évidence une augmentation (modérée) du risque d’accident cardiovasculaire avec un anti-inflammatoire non stéroidien (AINS), le diclofenac*.

La SFR rappelle que tenant compte de l’évaluation du rapport bénéfices-risques des AINS, il convient de respecter les règles suivantes:


1-    Les AINS doivent être prescrits à la plus petite dose efficace pour la durée la plus courte possible.


2-  Compte-tenu de leurs effets, la prescription des AINS, et en particulier du diclofenac, doit faire l’objet d’une évaluation particulière chez les patients à risque cardiovasculaire (angor, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral y compris l’accident ischémique transitoire, artériopathie des membres inférieurs).

3-     En fonction des données actuelles, le naproxène est l’AINS de choix pour un traitement au long cours chez un patient à risque cardiovasculaire (angor, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral y compris l’accident ischémique transitoire, artériopathie des membres inférieurs).

Vis à vis du diclofénac, il est conseillé aux patients actuellement traités par ce médicament de ne pas interrompre par eux-mêmes leur traitement et  de se rapprocher de leur médecin pour évaluer l’intérêt de le poursuivre.

 
*Le diclofenac est un anti-inflammatoire non stéroidien (AINS) qui est indiqué dans le traitement symptomatique au long cours des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés, tels que le syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique, de certaines arthroses douloureuses et invalidantes, dans le traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës de rhumatismes abarticulaires (épaules douloureuses aiguës, tendinites, bursites), arthrites microcristallines, arthroses, lombalgies, radiculalgies sévères. Dans le traitement des dysménorrhées essentielles après bilan étiologique

Courrier du Centre Régional de Pharmacovigilance : Diclofénac (voie systémique) et risque cardio-vasculaire : Nouvelles contre-indications et mises en garde >>>

P.J. : Lettre aux Professionnels de santé - ANSM - août 2013 >>>


Références :

  McGettigan P, Henry D (2013) Use of non-steroidal anti-inflammatory drugs that elevate cardiovascular risk: an examination of sales and essential medicines lists in low-, middle-, and high-income countries. PLoS Med 10: e1001388

Reddy KS, Roy A (2013) Cardiovascular Risk of NSAIDs: Time to Translate Knowledge into Practice. PLoS Med 10(2): e1001389. 

Singh S, Wu O, Langhorne P, Madhok R (2006) Risk of acute myocardial infarction with non-steroidal anti-inflammatory drugs: a meta-analysis. Arthritis Res Ther 8: R153

McGettigan P, Henry D (2006) Cardiovascular risk and inhibition of cyclo-oxygenase: a systematic review of the observational studies of selective and non-selective inhibitors of cyclo-oxygenase. JAMA 296: 1633–1644

Kearney P, Baigent C, Goodwin J, Halls H, Emberson J, Patrono C (2006) Do selective cyclo-oxygenase-2 inhibitors and traditional non-steroidal anti-inflammatory drugs increase the risk of atherothrombosis? Meta-analysis of randomised trials. BMJ 332: 1302–1308.

Fosbøl EL, Folke F, Jacobsen S, Rasmussen JN, Sørensen R, et al. (2010) Cause-specific cardiovascular risk associated with nonsteroidal antiinflammatory drugs among healthy individuals. Circ Cardiovasc Qual Outcomes 3: 395–405.  

García Rodríguez LA, Tacconelli S, Patrignani P (2008) Role of dose potency in the prediction of risk of myocardial infarction associated with nonsteroidal anti-inflammatory drugs in the general population. J Am Coll Cardiol 52: 1628–1636.

Trelle S, Reichenbach S, Wandel S, et al. (2011) Cardiovascular safety of non-steroidal anti-inflammatory drugs: A network meta-analysis. BMJ 342: c7086

 

EULAR

Eular

Professeur Laure Gossec

La SFR est fière d’annoncer la nomination de notre candidate Professeur Laure Gossec, PU-PH dans le service de rhumatologie de la Pitié-Salpêtrière, comme Présidente du comité permanent « Epidémiologie » de l’EULAR.

Nous lui adressons nos plus sincères félicitations.

 

 

 


Eular

La SFR met à votre disposition l'agenda des évènements de l'Eular

Voir l'agenda Eular

 

 

 

Revue du rhumatisme

Revue du rhumatisme / Joint Bone Spine

Revue du rhumatisme Joint Bone Spine

Impact Factor : 2.946 (2015)
Organe officiel de la Société Française de Rhumatologie

Voir la Revue

 

 

 

Siège Social : 80, rue de l'Abbé Groult - 75015 PARIS - Tél. : 01.42.50.00.18 - Fax. : 01.42.50.10.68

Société Française de Rhumatologie
Siège Social : 80, rue de l'Abbé Groult - 75015 PARIS
Tél. : 01.42.50.00.18 - Fax. : 01.42.50.10.68